L’habitat durable, un idéal réaliste

Aujourd’hui, l’écologie n’est plus uniquement le souci de quelques utopistes. La durabilité est, en outre, beaucoup plus accessible qu’auparavant. Vous pouvez donc, vous aussi, opter pour un habitat durable. Découvrez nos conseils pour vivre de manière respectueuse pour l’environnement et être économe en énergie.

1. Trouver le bon endroit

Un habitat durable commence par une bonne localisation. Vos trajets quotidiens (vers le travail, l’école de vos enfants, le magasin) représentent une grande partie de votre empreinte écologique. Plus vous habitez près de ces établissements, moins vous polluez. De même, optez plutôt pour un appartement ou une maison mitoyenne qu’une habitation indépendante.

2. Construction écologique

Bien que les rénovations économes en énergie constituent une solution très favorable pour l’environnement, les nouvelles habitations doivent aussi être construites. Pourtant, l’offre actuelle est faible et les nouvelles constructions sont plus économes en eau et énergie. En fin de compte, leur empreinte écologique est réduite. La construction écologique repose sur ces principes : • Pas de gaspillage d’eau, d’énergie ou de matériaux de construction pendant la construction • Utilisation de matériaux de construction écologiques • Construction portée vers l’avenir, avec des matériaux qui durent des dizaines d’années • Constructions compactes • Constructions étanches à l’air grâce à l’isolation nécessaire

3. Conseils pour un habitat durable

Votre maison est construite, le tour est joué ? Pas si vite ! Un habitat durable commence dès la livraison de votre habitation écologique. Il vous incombe d’utiliser raisonnablement les matières premières naturelles. Pour vous aider, nous rassemblons ici les conseils avec le plus grand impact positif sur votre empreinte écologique : • Prenez le vélo au lieu de la voiture • Mangez de temps en temps un repas végétarien et optez pour des fruits et légumes locaux • Chauffez seulement les pièces dans lesquelles vous êtes présent et ne mettez pas le thermostat plus haut que 21 degrés • Faites usage de la récupération d’eaux pluviales dans votre jardin et votre maison • Soignez votre maison et faites entretenir régulièrement votre chaudière, votre système de ventilation et votre toiture
Retour haut de page