Mesures de précaution pour éviter un feu de toiture

Soudage à la flamme et matériaux d’isolation : la prudence est de mise !

Beaucoup d’incendies de toiture et d’habitation, lors de la phase de construction, sont provoqués par le contact des matériaux d’isolation avec une flamme nue. Certains matériaux, comme la laine de verre, sont peu inflammables, mais la plupart des autres matériaux d’isolation sont très inflammables. Il est donc très important de prendre toutes les mesures de sécurité incendie lors de tous travaux d’isolation. Les couvreurs ou les étancheurs sont, en effet, en contact avec les matériaux d’isolation et ils utilisent parfois un chalumeau sur la toiture… Parfois, cela tourne mal…

Le risque existe quand la flamme du chalumeau entre en contact avec les matériaux d’isolation de la toiture. Bien que ces professionnels connaissent bien ces dangers et les mesures de sécurité à prendre, des feux de toiture éclatent encore trop souvent. C’est pourquoi, Derbigum vous conseille vivement de faire appel à des professionnels qualifiés lors du choix des matériaux et des techniques résistants au feu et lors de la mise en oeuvre de l’étanchéité sur votre toiture. Dans cette optique, Derbigum a développé plusieurs méthodes pour mettre en oeuvre une étanchéité sans flamme.

Colle à froid : Derbibond NT et Derbiseal S

Afin de jouer résolument la carte de la sécurité, Derbigum a permis de réduire autant que possible les soudures à la flamme sur la toiture grâce à la colle à froid bitumineuse. Nos partenaires utilisent le Derbibond NT pour coller les membranes. Le produit garantit une adhérence et une étanchéité parfaites.

Pour les recouvrements, relevés et détails de toiture, les étancheurs ont le choix entre deux techniques :

  • les recouvrements et les relevés peuvent être effectués à la flamme, ces détails peuvent aussi être réalisés à l’air chaud. Cette dernière technique est bien plus sûre et plus confortable que l’utilisation d’un brûleur à gaz standard à haute température
  • le mastic-colle Derbiseal S pour rendre étanche les recouvrements et les relevés. Quand cette technique de collage à froid est exécutée dans les règles de l’art, elle assure une adhérence et une étanchéité aussi qualitatives que celles d’une toiture soudée à la flamme.

Dans le nord de l’Europe, où le bois est le principal matériau de construction, le secteur de la construction considère la sécurité incendie comme un point fondamental. Alors que dans ces régions les membranes sont plutôt fixées mécaniquement, la technique à la colle à froid – parfaitement applicable sur différents supports – garantit en fin de compte une meilleure étanchéité.

Retour en haut