Un potager sur un toit, l'avenir du jardinage ?

L’Urban Rooftop Farming vient, vous vous en doutez, des Etats-Unis, où on voit souvent des potagers sur les toits des gratte-ciel. Une idée ingénieuse qui se développe désormais dans notre pays. De nombreuses personnes souhaitent retrouver un contact avec la nature, peu importe leur logement. Et quoi de mieux qu’un potager sur le toit pour y arriver ?

De quoi avez-vous besoin pour créer un potager sur votre toit ?

Pour commencer, vous avez besoin d’une toiture terrasse qui puisse supporter une couche de substrat. Un substrat est un mélange de roche poreuse (grains d’argile, lave, pierre ponce ou perlite) mélangée à du compost, de l’humus, de la tourbe ou de la noix de coco. L’épaisseur de la couche de substrat nécessaire dépend des plantations. Les plantes aromatiques et la mâche peuvent pousser avec une épaisseur de 10 cm. La laitue a besoin de 15 cm tandis que les carottes, les arbres fruitiers et les arbres ont besoin d’au moins 50 cm. Vérifiez tout d’abord la hauteur des relevés de votre toiture.

Quelle est la capacité de votre toiture terrasse ?

Vérifiez au préalable quelle épaisseur votre toiture terrasse est capable de supporter. Un potager sur un toit peut peser entre 150 et 600 kg/m². Dans le doute, contactez un architecte ou un spécialiste des toitures.

Un potager en bac : une bonne alternative

Préférez-vous un bout de verdure à plus petite échelle ? Optez alors pour un potager en bac. Donnez-lui une belle place au soleil et profitez rapidement de vos propres plantations.
Retour haut de page